Hache-ostensoir gi okono

Référence : 1987

Hache-ostensoir gi okono

Le manche est recouvert d’une étoffe de tapa de couleur bleu maintenue par des ligatures croisées dessinant des motifs losangiques en fibres.
Celui-ci supporte une grande lame en ardoise, emmanchée et maintenue par une ligature en fibre de coco ornée d’une cordelette tressée en poils de roussette.
La base en demi noix de coco est recouverte de tapa et ligaturée de cordelettes tressées en poils de roussette.
Dimensions. Hauteur : 59 cm.
Plus grand diamètre de la lame : 25.5 cm
Population Kanak
Nouvelle-Calédonie

Provenance :
– Ancienne collection Henri Louit (1846-1905)
– Par descendance à son fils, le Docteur Louit
– Collection Alice Guermont
– Collection Jean-Louis Despiau
– Collection Huguette et André Fabre. Toulouse

 

Cette hache-ostensoir se singularise par l’ajout d’une grande lame en plaque d’ardoise taillée, symbolisant l’abandon progressif de la fabrication de ce type d’objet comme support d’échange entre les tribus Kanak.
N’ayant pas le caractère sacré que recelaient les monnaies de coquillages, la hache-ostensoir devint l’objet typique du cadeau proposé aux administrateurs coloniaux à la fin du 19ème siècle.

Henri Louit  fut magistrat et juge de Paix à Bourail de 1890 à 1894.

C’est à cette époque lors de son séjour en Nouvelle Calédonie qu’il collecta un certain nombre d’objets. La collection était exposée dans le manoir de Puntis dans le Gers.

Après les différentes successions et partages, Alice Guermont fit don du reste de la collection  au Musée de l’Homme. Celle-ci est conservée actuellement au Musée du Quai Branly.

Prix : 11.000€

Pour toute information complémentaire, vous pouvez nous contacter au
(+33)(0) 6 07 23 33 60, ou bien nous laisser un message :