Masque brag

Référence : 2163

Masque brag

Bois, pigment ocre
Epoque présumée : première moitié du 20ème siècle
Hauteur : 60cm
Aire stylistique de l’embouchure du fleuve Sepik
Province du Sepik Oriental
Papouasie Nouvelle-Guinée

Provenance :
– Collection Hermann Mark Lissauer Melbourne
– Collection Crispin Howarth1, Canberra (par donation du précédent)

légende photo : Mark Lissauer dans sa maison de Melbourne.

 

Ce grand masque est de forme ovale au visage entouré d’un motif fretté qui borde la moitié inférieure  appelé tared ou dents de chien. Une petite bouche percée est placée  sous un nez en trompe d’insecte recourbé à son extrémité, à la cloison repercée. Les yeux circulaires sont surmontés d’un large front en cône effilé.

Il  est  percé de trous rectangulaires sur la périphérie pour la fixation d’un costume. Un trou de préhension permet de fixer le masque sur un support mobile, appuyé contre une paroi, à l’intérieur de la maison cérémonielle.

Le long nez recourbé indique que ce masque ne représente pas une figure humaine mais une figure d’esprit appelée brag. Il n’était pas porté mais attaché à une grande superstructure de bambou qui s’élevait à plus de trois mètres au-dessus de la tête du danseur.

Selon Philippe Peltier2 « Lors des initiations, ces esprits dévoraient les jeunes initiés puis les recrachaient. Cette déglutition était un moment important de la transformation des jeunes garçons en adultes. »

Hermann Mark Lissauer (1923-2016) est né à Hambourg en Allemagne. Survivant de l’Holocauste, il fut avec son père actif dans l’industrie de la canne à sucre et du rotin à Angoram, sur le fleuve Sepik à partir des années 1950 jusqu’au début des années 1970. C’est au départ de cette ville qu’il fit plusieurs expéditions pour collecter un grand nombre d’objets. Il vendit à d’importantes collections privées et à des musées du monde entier, dont le Rockefeller Museum, le British Museum et le Musée national des arts d’Afrique et d’Océanie, aujourd’hui              intégré au Musée du quai Branly.
__________________________________________________________________________
1- Crispin Howarth est actuellement le conservateur pour la partie Pacifique à la National Gallery of    Australia, Canberra.
2-  Peltier-Schindlbeck-Kaufmann. 2015, p.2

Prix : 9.500€

Pour toute information complémentaire, vous pouvez nous contacter au
(+33)(0) 6 07 23 33 60, ou bien nous laisser un message :